Neuf mois

Neuf mois

Hello tout le monde ! Vous l’avez longtemps attendu, voici enfin le deuxième article autour de ma grossesse. J’ai fait le choix de parler de moments clés par trimestre, histoire d’organiser un peu mes pensées. Mais je dois avouer que ça a été compliqué. J’ai l’impression d’avoir déjà oublié plein de choses. Heureusement que je m’étais acheté un petit livre à compléter. ☺️ Bonne lecture et n’hésitez pas à me raconter vos souvenirs de grossesse. J’adore vous lire aussi. ❤️

1er trimestre

Le stress de la fausse couche

Ces trois longs premiers mois. Ceux pendant lesquels on ne doit rien dire. Je n’ai pas fait le choix de cacher cette nouvelle grossesse à nos proches. Nous avions fait un pacte avec Adrien : on devait choisir deux personnes chacun à qui on voudrait le dire. Nous étions donc 6 au courant. Enfin, un peu plus si on compte les copines que je m’étais faite sur Line. 😅 Mais le stress et la lenteur de ce premier trimestre venait surtout de ma précédente fausse couche. Je me rappelle me lever tous les matins et avoir comme première pensée « Une journée de plus de passée ». C’était à chaque fois une victoire et chaque réveil me rassurait un peu plus.

Le dégoût alimentaire

Je n’ai pas eu de réels symptômes de grossesse. C’est une chance que de n’avoir jamais eu de nausées et de n’avoir été « que » fatiguée. Mais ce qui m’a frappée c’était mon dégoût alimentaire. Je ne voulais manger que des concombres. C’était le seul truc qui passait. Je voulais du frais mais en hiver, ce n’est pas vraiment ce qu’il y a au programme. 😂 Après j’ai vite eu envie des énormes plats de frites je vous rassure (moi qui déteste ça en temps normal, je m’arrêtais à 15h de l’aprem dans des cafés pour en manger 🙈)

Le début des malaises

Dès la 10SA (donc pendant le deuxième mois) j’ai commencé à faire des malaises. N’importe où, n’importe quand. C’était un peu comme si le bébé appuyait sur un bouton qui me déconnectait totalement. Flippant ! Surtout quand on s’évanouit à un endroit et qu’on se réveille à un autre. Je retiendrais de ces moments la bienveillance des gens autour de moi. Mais promis, je ne suis pas de celles qui bloquent les métros et RER. Quand je sentais le malaise arriver, je sortais ! Et oui je suis une bonne petite parisienne compatissante 🤣

L’annonce officielle

Samedi 16 mars, on descend à Lyon pour annoncer deux grandes nouvelles. Tout le monde était tellement persuadé qu’on allait leur annoncer la grossesse qu’on a débuté par simplement dire qu’on revenait sur Lyon. Ils étaient tous très contents et ne sont du coup pas allés chercher plus loin. Quelques minutes plus tard on a ajouté qu’on attendait un petit bébé et l’émotion fut grande. C’est probablement l’un des meilleurs souvenirs de ma grossesse.

2ème trimestre

C’est toi qui me fait ça ?

Fin mars, une sensation bizarre au niveau du ventre. Comme lorsque la paupière clignote parce qu’on manque de magnésium. Je me dis que c’est tôt pour le sentir et puis on m’avait parlé de bulles de champagnes, de sensations comme une digestion… Tout au long de ma grossesse j’ai surtout senti comme un nerf qui bougerait seul. C’était donc bien bébé. Je m’en rappelle parfaitement car j’étais à un événement blogging avec Adrien et j’arrivais plus du tout à écouter la présentation des fleurs de Bach tellement j’étais sur-excitée et que je voulais le dire à Adri. 😂

Le manque de projection

Le premier trimestre étant passé, j’étais sûre de réussir à plus me projeter. Mais la vérité c’est que je n’ai jamais réussi de toute ma grossesse. J’ai dû acheter le nécessaire pour le bébé au dernier moment et je n’avais quasiment aucun vêtement, aucune décoration. J’avais peur que si je m’investissais un peu trop, si je me mettais à y croire, on allait me le retirer. C’est stupide je vous l’accorde. Je regrette un peu de l’avoir vécu comme ça mais ce qui est fait est fait. 😅

Je vous arrête jusqu’à la fin de votre grossesse.

Après du télétravail 3 jours par semaine, dû à mes malaises et ma fatigue de plus en plus grandissante, ma gynécologue prend la décision de m’arrêter définitivement avec interdiction de me connecter. Ce qui est incroyable avec le corps humain c’est qu’à partir du moment où j’ai arrêté le travail et les trajets, mon ventre est sorti d’un coup. Et ce n’était que le début, étant donné que j’ai fini énorme. 🥰

Baby Moon

Ouais c’est un concept totalement américain mais en gros il s’agit juste de tes dernières vacances en couple avant d’être parents. Forcément nous sommes allés à Londres et c’était tout simplement génial. La mentalité envers les femmes enceintes est très différente d’ici. C’est un événement pour tous les gens que vous croisez. 🤣J’avais l’impression qu’ils faisaient tous partis de ma famille à être aussi heureux pour nous. Et c’est aussi à ce moment là que les personnes ont commencé à me dire “c’est pour bientôt là”. Heu non… Il me reste un trimestre entier les gars. 😂

Bonjour petit coeur

L’échographie du deuxième trimestre est selon moi la plus belle. Quel bonheur de le voir aussi bien. C’est un sentiment assez indescriptible de pouvoir passer quinze à vingt minutes à juste regarder son bébé bouger dans son ventre en compagnie du papa. Des moments suspendus, hors du temps, que du bonheur. ❤️

3ème trimestre

Big mama

Allez je ne vais pas vous mentir : j’étais énorme. Mais littéralement énorme. Tout dans le ventre. De dos tu pouvais penser que je n’étais pas enceinte mais si je me retournais tu ne pouvais pas me louper. 😂Je ne compte plus les regards choqués dans la rue, les messes basses que les gens pensent discrètes mais où toi t’entends “Putain mais elle est énorme“, ni les questions du genre “Mais y’en a deux là-dedans non ?“…  Au bout d’un moment, c’est lourd (et je ne parle pas du bébé hahaha). Moi j’ai adoré mon énorme ventre. Peut-être que c’est bête à dire mais j’avais l’impression que je faisais bien mon boulot !

Garder le secret

J’avais fait le choix de ne pas parler de ma grossesse. Ni ici, ni sur les réseaux sociaux. Parfois ça a été compliqué parce que ça m’éloignait forcément de vous. J’en parlerais un peu plus dans la vidéo qui va sortir prochainement sur ma chaine Youtube, mais c’était important pour moi de garder ça pour nous.

C’est quand la fin ?

La canicule, les longues journées seule à la maison, les douleurs partout dans le corps… 😂Le dernier mois est d’une longueur interminable. Et puis ces conseils en mode “Profite de ces moments rien que pour toi…” On a juste envie de leur dire qu’on veut que ça avance, qu’on veut enfin tenir bébé dans nos bras. Ouais bah en fait ils avaient raison, on devrait plus en profiter ! 🤣

 

Se replonger dans la grossesse fais remonter plein de souvenirs finalement. Avec le recul, je me rends compte que j’ai adoré être enceinte. Vraiment ! C’était une chance inouïe et une expérience incroyable. Comme beaucoup de femmes, mon gros ventre me manque, la connexion unique avec le bébé aussi. Je vous souhaite à toutes de pouvoir le vivre si tel est votre désir. Dans le prochain (et dernier) article, je vous parlerais de l’après, du post-partum beaucoup moins glamour et beaucoup plus dur psychologiquement et physiquement. En attendant, prenez soin de vous ! ❤️

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

18 Commentaires

  1. Cécile
    17 novembre 2019 / 21 h 07 min

    Oh ce ventre !! Tu es magnifique 🙂
    Zéro bébé à l’horizon, je profite des neveux ^^
    Profites bien de ta petite famille 🙂

  2. justyime
    17 novembre 2019 / 21 h 16 min

    Je n’ai pas d’enfants mais c’est un projet à court terme. Cela me fait tellement peur, c’est agréable de te lire avec tes craintes et tes joies
    Merci de nous faire partager ça
    Ps : une lectrice qui laisse que très rarement des commentaires ☺️

  3. Charlotte
    17 novembre 2019 / 21 h 16 min

    C’est la première fois que je te laisse un commentaire mais ça a été un réel plaisir de te lire !
    Merci beaucoup pour ce bel article Joséphine, j’ai hâte de te lire à nouveau

  4. Youssete
    17 novembre 2019 / 21 h 17 min

    Coucou !

    J’ai adoré ce résumé. On a accouché à quelques semaines près.
    J’ai adoré également être enceinte, ça me manque énormément !

    J’en reviens pas ton ventre !!!! C’est vraiment superbe !

    Pour ma part des nausées le 1er trimestre et de la fatigue, sinon rien à signaler j’ai eu une grossesse de rêve…
    Par contre la canicule, les pipis toutes les 20min, les insomnies et ne pas pouvoir se baisser le dernier mois sans avoir l’impression d’avoir fait 300 squats ne me manque pas ! Je n’en pouvais plus et ma chipie a attendu J+4 pour pointer le bout de son nez !

    Hâte de lire ton prochain article sur le post-partum, que je vis très mal pour ma part.

    À bientôt sur insta

  5. La revanche d'une veggie
    17 novembre 2019 / 21 h 18 min

    Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous. Enceinte de deux mois, j’ai des vertiges tous les jours aussi et une fatigue incroyable… J’ai un travail très physique mais mon médecin traitant dit qu’elle ne peut pas m’arrêter tout de suite jusqu’à mon congé maternité. J’ai un arrêt de seulement deux semaines pour l’instant alors j’ai un peu peur pour la suite et ça m’empêche de me projeter dans ma grossesse. J’ai hâte de lire ton article sur le post partum parce que c’est quelque chose qui m’effraie beaucoup. A bientôt !

  6. Justine
    17 novembre 2019 / 21 h 19 min

    Je n’ai pas d’enfants mais cela est un projet à court terme
    Cela me fait très peur mais c’est agréable de te lire avec tes craintes et tes joies
    Merci pour ce partage

  7. Fanny
    17 novembre 2019 / 21 h 20 min

    Quel bonheur de te lire et te retrouver sur Instagram
    Je n’ai pas d’enfants pour ma part, pas encore, mais je trouve que vous (blogueuses, influenceuses, youtubeuses) prenez de plus en plus la parole en étant vraiment sincère sur votre grossesse (je pense à toi, Marieandmood sur insta et Planetemaman sur Youtube) et ça fait du bien de lire vos récits ou de vous écouter. Alors merci de vous ouvrir à nous
    Beaucoup de bonheur à vous trois

  8. R.
    17 novembre 2019 / 21 h 22 min

    Tu es sublime et j’ai adoré ton article, je pense qu’on est toutes pareilles à stresser comme des malades au début, être pressées de tenir bébé dans nos bras pendant et regretter la grossesse une fois la naissance passée, ce sont vraiment des souvenirs uniques.
    Il y a un passage qui manquait selon moi: la découverte du sexe ! Avez-vous voulu savoir ou attendre la naissance ? Pour ma part ça a été mon plus beau souvenir de grossesse car à partir de ce moment là j’ai réussi à me projeter, avant cela je vivais ma grossesse comme un paradoxe et d’un coup tout devenait concret ❤.

    Gros bisous ma belle et bravo pour ce très joli billet

  9. Séverine
    17 novembre 2019 / 21 h 22 min

    Hello ma Josephine !
    Je me reconnais tellement dans ton 1er trimestre. Malade, dur de bosser, aucune projection concrète même si on a fait le choix d’en parler et qu’on le fait librement. Je ne réalise pas…
    J’ai adoré lire ton article et ça m’a rassuré !
    Séverine / aarthfael

  10. 17 novembre 2019 / 21 h 33 min

    Merci pour cet article tant attendu. La grossesse… C’est quelque chose d’incroyable. Le désir d’enfant pour ma part n’était pas énorme.. Et pourtant, ma grossesse a été magnifique. Je me trouvais tellement belle et chaque petit coup ressenti était magique. Déjà en attente du prochain article

  11. Paulinedouceur
    17 novembre 2019 / 21 h 39 min

    Ton ventre t’allais s’y bien !

  12. Coline
    17 novembre 2019 / 22 h 13 min

    Quel bel article, vrai et sincère. En plus, ça me rappelle tant de souvenirs. Bientôt un an et je cherche encore mon gros ventre, il me manque.
    Je trouve ça merveilleux que vous ayez gardé ce secret loin de réseaux, c’est une manière de le protéger (et peut être que ça t’a protégé aussi).

  13. Magdaleina
    18 novembre 2019 / 5 h 54 min

    Bonjour
    Quel bonheur de lire ton récit.
    Mon premier trimestre a étés marqué par la peur de la FC (j’en avais fait une juste avant) et les vomissements au point de plus savoir décoller du canapé. J’ai perdu 8kg au premier trimestre.
    Le deuxième a été magique. Ressentir ces coups. Découvrir son petit secret. Quel bonheur.
    Bien sûr j’ai redécouvert les douleurs de sciatique et de lombalgies pendant ce trimestre
    Le troisième trimestre a été essentiellement marqué par mon hospitalisation pour suspicion d’AVC pour moi. On a eu très peur.
    La sciatique et la lombalgie ne m’a pas lâché du 3ème trimestre. Julien devait me porter pour monter les escaliers, m’aide à me relever. Bref ça n’a pas été drôle
    Mon ventre grossissait plutôt « normalement » sauf le 9eme mois où j’y Littéralement doublé de volume.
    Il a été très long ce dernier mois. Pendant toute ma grossesse on m’a répété que j’allais Accouche avant car je n’arrêtais Pas… ma pépettes est arrivée à 41SA+4 après 3jours de contraction douloureuse et 2declenchements

  14. Mélanie
    18 novembre 2019 / 12 h 16 min

    Hello Josephine, quel bel article. Cela me rappelle ma grossesse et ses trimestre. Il y a une semaine, je mettais au monde une petite fille.
    Pour le 1er trimestre, j’ai aussi beaucoup pensé à la fausse couche. Nous avons fait le choix d’attendre la fin du 1er trimestre pour l’annoncer à nos familles.
    J’ai eu aussi du dégoût pour certains aliments mais aussi des envies. Le sandwich jambon/cornichons, les frites du Mcdo (et pas d’autres) cette envie, je l’ai gardé jusqu’à la fin. Il y a eu aussi le cappuccino iophilisé) le truc bien dégueulasse).
    Et puis, il y a eu cette petite sensation au cours du 2nd trimestre. La sentir bouger.
    Mon ventre à commencé à sortir au cours du 5ème mois, j’ai eu un petit ventre jusqu’à la fin. Comme toi, de dos, on ne voyait pas que j’étais enceinte.
    Hâte de lire le prochain article.

  15. Scech Ali Barbara
    18 novembre 2019 / 14 h 57 min

    Hello
    Super article !!
    Qu’est-ce que j’aime te lire …. tu étais sublime et avais l’air épanoui sur les photos c’est si jolie à voir et à lire
    Hâte de lire la suite …
    merci de ce partage

  16. 18 novembre 2019 / 20 h 37 min

    Salut Joséphine, quel article ! J’ai adoré te lire et raconter comment c’est passé ta 1ère grossesse, c’est flippant quand meme le coup des malaises. J’aime pas trop quand tu dis toutes ces mauvaises reflexions que tu entendues, c’est tellement méchant! Je suis heureuse pour vous encore une fois et surtout ce retour à Lyon et j’ai hâte de lire le prochain article !

    Prends bien soin de toi et de ta famille
    Gros bisous

  17. eilyse
    22 novembre 2019 / 12 h 57 min

    Cc j’aime bien te lire Joséphine tes récits sont vivants et tellement dans la réalité… lorsque l’on arrive au terme de l’article on est “déçu” comme lorsque on regarde une série sur Netflix “oh non pas déjà, c’est quand la suite…

  18. 23 novembre 2019 / 12 h 03 min

    Hello Joséphine,
    Pour le coup je n’ai pas d’enfants et suis trèèès loin d’en avoir pour le moment, mais c’est toujours un plaisir de lire tes articles ! Je crois que quel que soit le sujet, tu arrives toujours à m’y intéresser alors hâte de lire ton prochain article sur le post-partum parce que je te sens toujours vraie et honnête dans tes mots.
    À très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.