Le jour où j’ai décidé de rompre avec mon smartphone

Le jour où j’ai décidé de rompre avec mon smartphone

“Joséphine lâche ton téléphone” est l’une des remarques que j’entends le plus autour de moi. Oui je suis souvent sur mon téléphone, oui j’aime instagrammer, tweeter, facebooker, snapchatter, viner et tellement plus encore ! Mais j’ai une bonne excuse : je vous ai vous. C’est notre lien ce smartphone, c’est ma manière de pouvoir discuter avec vous. Seulement voilà depuis quelques mois je me suis rendue compte à travers le comportement des autres, à quel point être fusionnel avec notre smartphone me faisait peur.

Ça a commencé dans le métro. Plus beaucoup de batterie, impossible d’écouter de la musique. Je me suis surprise à observer les gens autour de moi. Je pouvais le faire en toute impunité, détailler, scruter, personne ne le voyait. Ils étaient TOUS le nez plongé sur leur smartphones à jouer à Candy Crush, 2048, Farm Heroes… Dans ma rame, personne ne lisait ou ne souriait à son voisin.

Et puis dans la salle d’attente de chez le médecin. Les magazines sur la table centrale n’intéressent plus personne : ils ont un smartphone. Je surprends une courageuse prendre le dernier numéro de Glamour, le feuilleter, checker son téléphone, le feuilleter, checker son téléphone compulsivement 1 minute après…

Dans le TGV, avec la recherche absolue du réseau pour consulter son instagram. A la caisse du supermarché, au restaurant où les couples ne partagent plus grand chose à part quelques likes ou recommandations sur Yelp. Et même à la salle de sport certains n’hésitent pas à converser par SMS pendant qu’ils courent sur le tapis !

STOP

C’est en observant les autres que je me suis rendue compte que je ne voulais pas leur ressembler. Et pourtant… La première et dernière chose de la journée que je fais est de consulter mes mails. Je livetweet les émissions (en fait je tweete dès qu’il m’arrive un truc vilaine moi), j’instagramme ma nourriture (empêchant parfois la personne qui m’accompagne de commencer parce que tu comprends c’est plus joli comme ça)… Pire, je trouve la présence de mon smartphone près de moi rassurante, un peu comme un doudou des temps modernes…

SMARTPHONE-2

Depuis quelques temps je fais des efforts. Et je m’y tiens ! Ce n’est pas facile, je suis addict je m’en rends compte, mais j’ai envie de me recentrer sur ce qui compte vraiment. Ça commence par ne plus autant consulter mon téléphone quand je suis en présence de mes proches (et même quand je suis toute seule), ça continue par des périodes off complètes où mon téléphone est éteint. Dans les transports en commun ou durant les périodes d’attente je préfère un bon livre qui me permet de m’évader… Autant de petits détails qui me permettent de me détacher de ce satané smartphone (et de garder de la batterie toute la journée ^^) !

Et vous ? Quel est votre rapport avec votre téléphone ? Quelles sont vos astuces pour ne pas être aussi addicts ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

39 Commentaires

  1. Pioup
    19 octobre 2014 / 15 h 30 min

    Alors là je dis oui à ce genre d’articles ! Ça change, ça nous parle et je pense que tu as raison. On ne profite plus assez de ce qui nous entoure =)
    même si de temps en temps, on s’accorde un petit tour sur les réseaux sociaux pour voir ta tête 😉

  2. 19 octobre 2014 / 15 h 55 min

    Coucou 🙂

    Tu t’es faite une réflexion très intéressante ! Je me dis que finalement je suis bien loin d’être accro à mon téléphone, il me sert surtout à parler avec mon amoureuse puisque nous ne pouvons pas nous voir très souvent, relation à distance oblige !
    Mais lorsqu’elle est avec moi, mon téléphone peut rester éteins toute la journée !
    Les personnes accro au téléphone peuvent être très chiantes (je suis désolée xD), pour ma part je veux profiter du moment, tant pis si je ne prends pas tout en photos pour mes abonnées ! Justement ma copine m’avait embêté pour prendre nos pizzas en photos pour son Instagram et j’avais trouvé ça ridicule ! Ca va elle l’a compris !
    En tous cas c’est une très bonne chose ce que tu fais 🙂

    Tendresse et baisers sucrés

  3. 19 octobre 2014 / 16 h 10 min

    J’ai rompu avec mon smartphone tout récemment aussi ! C’est dur, mais je crois qu’à la longue, ça va nous faire vachement de bien ! 🙂

  4. 19 octobre 2014 / 16 h 44 min

    Ton article me rappelle une illustration que j’avais vu où on voyait un smartphone dominait un humain en lui disant: “consulte tes mails, va sur twitter, prends une photo!” pour montrer combien la technologie pouvait prendre le contrôle de notre vie. ça a l’air exagéré et pourtant c’est véridique comme tu l’as pu constater par toi-même…
    C’est bien triste en tout cas!
    Pour ma part, je lâche mon téléphone, dans les transports, j’observe ce qu’il y a autour de moi, je m’émerveille des paysages qui défilent, c’est bien mieux que de s’addicter à son téléphone. ^^’

  5. 19 octobre 2014 / 16 h 45 min

    Je me suis fait la même réflexion récemment dans la salle d’attente de chez mon médecin. J’ai levé le nez de mon smartphone et j’ai regardé toutes les personnes autour et tout le monde avait le nez sur son écran, alors qu’il y a une foule de magazines. Il y a 10 ans on lisait tout le temps les vieux Elle qui trainaient sur la table basse et maintenant plus personne ne les feuillette, c’est parfois effrayant de voir que l’on est trop contrôlé par un besoin constant d’être connecté…

  6. 19 octobre 2014 / 17 h 50 min

    J’ai une relation fusionnelle avec mon smartphone et je ne pense pas encore pouvoir arrêter cette relation même si je pense que tu as à 100% raison. Je n’ai pas beaucoup d’amis, mon blog, mes lectures me permettent de communiquer alors je m’y accroche…

  7. Olivia
    19 octobre 2014 / 18 h 14 min

    Très bon article! J’ai jamais oser songer à cela car moi même étant très attaché à mon smart phone! Si je sors et que je m’aperçois que je l’ai oublié alors c’est la catastrophe! Je dirais que cela a aussi une fonction rassurante sur moi malgré les nombreuses réflexions que je me prends également. Il faudrait pourtant s’en détacher rien que pour l’histoire des ondes mauvaises sur la santé.
    Mais bon pour l’instant j’arrive à manger sans et également à le laisser durant ma séance de sport en salle 🙂

    Des bisous Josephine!

  8. 19 octobre 2014 / 18 h 22 min

    Je suis accro à mon smartphone aussi mais je n’ai pas envie de changer mes habitudes dans les transports en commun ou dans la salle d’attente du medecin quand je suis seule. Je n’aime pas trop lire alors ça ne me dérange pas. Par contre quand je suis avec des amis ou en famille, je laisse mon téléphone de côté car j’ai envie de profiter de mes proches. Et parfois quand on est entre amis, même au restaurant, il y en a qui nous parlent en regardant leur téléphone, je trouve ça très malpoli. En tout cas bravo pour tes efforts 🙂

  9. CamilleT
    19 octobre 2014 / 18 h 32 min

    Ca fait longtemps que je me rends compte également de mon addiction et c’est vrai que ça fait peur… Je vais essayer de faire quelques efforts pour le lâcher aussi! Merci pour cet article “prise de conscience” Joséphine!

  10. Nathalie
    19 octobre 2014 / 20 h 40 min

    Perso je ne suis pas droguée à mon téléphone ..et même au travail il reste dans mon vestiaire et il ne me manque pas!!! Pourvu que ça dur lol

  11. 19 octobre 2014 / 20 h 48 min

    J’aime beaucoup ton article – et j’adhère totalement, étant moi aussi accro à mon téléphone et à toutes ses applis. En parlant d’appli, j’en ai trouvé quelques unes, dans le style d’Unicef Tap Project (qui permet de faire un don à l’Unicef ou d’aider des enfants à avoir accès à l’eau potable là où ce n’est pas le cas) qui donnent encore plus envie de lâcher son smartphone, pour la petite astuce. 🙂 Et dans le même genre, c’est drôle parce que ton article m’a fait penser à une vidéo qui circulait beaucoup sur Facebook, où on voyait les opportunités que rataient les gens à ne pas décoller les yeux de leur téléphone…
    Bisous !

  12. Même
    19 octobre 2014 / 22 h 58 min

    Ton article, est vraiment bien rédigé, et ta réflexion es très intéressante. Malheureusement je me reconnais totalement la dedans .. Je ne peux pas m’empêcher de checker mon téléphone toute les 30 secondes, Instagram, Snap, Facebook, Youtube, les blogs de mes blogueuses et youtubeuses préféré … Je crois que sa en ai devenu une maladie, dont une très grande partie de la population est touchée.. C’est triste à dire,maintenant nos téléphones sont tout pour nous. Je crois que n’importe qui peut connaitre la vie d’une autre simplement en regardant son portable. Toute notre vie y’est écrite a l’intérieur, comme un journal intime, photos, messages, réseaux sociaux, jeux, musiques.. Il y’a quelque mois j’ai crue que mon I phone m’avais lâché car le tactile à arrêter de fonctionné pendant 2 ou 3 heures, et tu n’imagine pas a quel point j’étais malheureuse, quelques petite larmes ont même coulées de mes yeux (Je sais, je sais “Shame on me” )car j’allais perdre tout son contenue, c’est comme si en quelque sorte on m’avais arraché ma vie social… Bref moi même sa me fais peur … Mais le pire c’est qu’il y’a des personnes encore pire que moi, quand ce n’est pas le téléphone, c’est l’ordinateur, puis les consoles, la télé … Peut être qu’u jours on inventera un remède miracle qui réussira à nous décrocher de nos téléphone ! En attendant Super article qui fais beaucoup réfléchir. Gros bisous <3

  13. 20 octobre 2014 / 11 h 55 min

    je ne suis pas du tout smartphone addict. j’aime être le nez en l’air à regarder, à profiter des gens, de mes amis. le seul truc que je prends en photo, c’est la nourriture, blog oblige mais sinon je peux l’oublier plusieurs heures.

  14. 20 octobre 2014 / 12 h 07 min

    Ton article est tellement vrai, maintenant on est tout plongés dans nos écrans quelque soit le lieux. Dans les transports ça ne me gêne pas, quand on est seul ça occupe. Dans les salles d’attentes ça ne me dérange pas non plus de voir tout le monde sur son écran, je le fais aussi car je ne lis jamais de magazine. Donc pour ces deux points-là ça ne me dérange pas du tout, je le fais, et cette habitude ne changera pas.
    Mais c’est vrai qu’arriver à un stade où prendre les transports avec ses amis et ne pas se parler du voyage car chacun est occupé avec sa musique, son écran, etc., je trouve ça un peu triste. Ce qui me choque le plus c’est les couples qui vont au restaurant -ou toute autre sortie en amoureux, et qui check leur smartphone toutes les 2 minutes quand même, pour ma part quand je sors avec mon chéri je consulte que très peu mon téléphone. Avant, je parlais à mes amis en gardant les yeux rivés vers mon téléphone, je me suis rendue compte que ce n’était pas correct, que moi-même ça m’agaçait ceux qui faisaient ça, donc j’ai arrêté. Maintenant, quand je suis en compagnie, je garde mon précieux dans ma poche/mon sac pour profiter d’eux.

    Bisous 🙂

  15. 20 octobre 2014 / 12 h 08 min

    Je suis comme tu étais. Le moindre truc. Je me réveille avec mon téléphone et consulte directement facebook et instagram. Comme toi, je le ressens comme un doudou. J’ai l’impression de m’ennuyer sans et je ne sais pas/plus comment je faisais avant d’avoir un smartphone. C’est désespérant et je vais tenter de diminuer ma relation à ce smartphone.

  16. Amandine.L
    20 octobre 2014 / 12 h 51 min

    Bonjour, je suis en partie d’accord avec ton article mais honnêtement, je ne suis pas du tout d’accord concernant les couples au resto (j’ai jamais vu une chose pareille).
    Quand j’ai eu un smartphone, j’ai vite vu que je devenais accro donc pour me limiter, je ne le sors pas de mon sac quand je travaille. Et je l’ai programmé pour qu’il me demande le code après 1h sans utilisation. Quand il ne me demande pas le code, ça me fait prendre conscience que je l’ai checké il y a moins d’1h et que je n’ai pas besoin de le refaire, donc je le range. A partir de 22h, je le mets en mode avion pour ne plus rien recevoir et ne pas être tentée de regarder s’il y a une nouvelle notification avant d’aller dormir.

    • 20 octobre 2014 / 15 h 25 min

      Vraiment pas con le truc du code! 🙂

  17. 20 octobre 2014 / 12 h 52 min

    C’est vrai que beaucoup de personnes sont accro aux téléphones de nos jours. La société véhicule ça aussi, “rester connecter partout”.
    Personnellement je ne me considère pas comme accro à mon téléphone, je m’en sers principalement pour joindre mon Chéri (relations à distance). Je suis complètement accro par contre à mon ordinateur, la première chose que je fais le matin est l’allumé (pour envoyer un message à Chéri sur Facebook ou tout simplement pour mettre la musique).
    Mais je peux très bien passer plusieurs heures sans lui, par contre le jour où il m’a lâché, j’ai été en chercher un autre le jour même. Je peux vivre sans téléphone mais pas sans ordinateur.

  18. 20 octobre 2014 / 12 h 55 min

    Je suis constamment sur mon téléphone, j’essaye de le laisser dans un coin parfois pour me stopper un peu et ça marche, ou vu que je suis en duplex je le laisse à l’étage comme ça je ne suis pas tout le temps dessus 🙂

    En tout cas j’adore ton article 🙂

    Bisous x.
    Hiddenlifee

  19. 20 octobre 2014 / 13 h 32 min

    Moi je fais un peu le chemin inverse, tout en restant très prudente. Je m’étais efforcée de rester aux portables classiques le plus longtemps possible (format slide et avec des touches oui oui). Autrement je me connais, je risquais de passer trop de temps sur Internet et par finir accrochée à mon téléphone comme tu le décris. J’ai 27 ans, je tiens un blog (certes avec peu de followers), mais je ne voulais pas être archi-connectée.
    On passe déjà tellement de temps dans le virtuel depuis l’arrivée des messageries instantanées, réseaux sociaux, sites de rencontre… Les gens ne savent plus se parler, interprètent mal le moindre regard… C’est triste voire navrant et en extrapolant ça devient même dangereux je trouve.

    Feu mon portable à l’ancienne a rendu l’âme, j’ai accepté l’idée de passer au tactile, et tant qu’à faire au smartphone. Mais je compte bien m’en tenir à une utilisation minimale :
    – appels, sms en priorité (on a bien dit téléphone ?) ;
    – photos quand je n’ai que ça sous la main, mais surtout pour envoyer un mms, je me lance dans Instagram au passage ;
    – musique seulement dans les transports en commun ;
    – consultation voire réponse aux mails vraiment urgents (ils sont en fait très rares, parole d’une fille qui ne pouvait s’en occuper qu’à la maison ou au bureau jusqu’à il y a peu) ;
    – idem pour le suivi de mon blog (surtout si on a une certaine notoriété, mieux vaut se garder un temps exprès pour ça dans la journée que d’y revenir 15 fois par jour) ;
    – pour les réseaux sociaux, je suis prête à m’accorder 20 minutes sur ma pause du midi que je n’utilise jamais entièrement avec le seul temps de mon repas.

    Sur Instagram, je ne compte pas mitrailler ma vie à tout va. Il va surtout me servir pendant que je crée des trucs qui seront présentés sur le blog je pense. L’exemple que tu donnes du resto est criant.
    Mon chéri avait déjà un smartphone et avait tendance à faire des recherches tout à coup parce qu’on butait sur une info qu’il nous manquait (c’était qui déjà l’acteur dans tel film ?), même au resto. Ça coupait la conversation, là où autrefois on serait passé à autre chose sans problème, quitte à chercher l’info plus tard, on en avait pas besoin à la minute. Je n’aimais pas le voir dégainer son téléphone pour un oui ou pour un non, regarder en vitesse qui lui avait envoyé un mail suite à une notification presque inaudible mais suffisamment quand même. De tout temps pour moi, au bar, au resto, bref quand on est là pour passer un moment avec une personne IRL, le portable est en mode silencieux et au fond de mon sac. Pas l’intention que ça change !
    Si la personne avec qui je passe un moment sympa passait son temps à vouloir prendre en photo son plat ou même nos tronches, ça me gonflerait très vite. On est avant tout là pour vivre un instant, on s’en détache dès lors qu’on sort son téléphone…

    Il faut bien se rappeler pourquoi tout cela est fait. Un Iphone coûte normalement 700€, qui irait mettre autant dans un téléphone qui risque d’être cassé dans les 2-3 ans ? Le remplacer au bout de 2 ans parce qu’il y en a un nouveau (encore plus absurde) ? Il faudrait rouler sur l’or. Les opérateurs ont intégré le prix en augmentant le forfait, de sorte que Monsieur tout le monde peut accéder à ce produit pourtant de luxe. Or le forfait avec Internet est déjà cher : adieu mon forfait 2€ de chez Free !
    Il y a des jeux exprès pour smartphone à télécharger gratuitement (qui payent pourtant bonbon des pubs aux heures d’audience à la TV). Il y a des applications pour que le téléphone remplace toutes les télécommandes de la maison (si tu veux commenter le film que tu regardes en temps réel, tu as tout sous la main !), pour donner tes performances sportives (même pour un run en pleine nature, tu es connectée !), bref pour tout.

    Le but, c’est de nous rendre dépendants de tout ce qu’ils veulent produire, ça en prend le chemin, et pas qu’un peu (et encore je ne suis pas parisienne, mais j’imagine sans difficulté les scènes que tu décris).

    On a quand même quelques billes en main pour se déconnecter. C’est comme pour l’intrusion de FB, il y a des paramètres pour régler l’envahissement des smartphones dans nos vies, la tentation de s’y accrocher sera déjà moins grande. Je pense notamment à désactiver les notifications : j’en reçois une dès que quelqu’un aime une de mes épingles sur Pinterest… mais ça arrive 30 fois par jour les gars, je m’en fous ! -Désactivé-
    Après comme tu le décris, il est question d’arriver à s’ancrer dans le réel et à décrocher à tel et tel moments de la journée. C’est comme surfer bêtement sur le net sans but et sans que ça nous apporte quoi que ce soit, on a forcément nettement plus intéressant à faire !

  20. 20 octobre 2014 / 15 h 24 min

    Article génial mais malheureux en même temps… Génial car c’est un article qui nous parle vraiment et qui, pour le coup nous rapproche de l’auteur du blog. Malheureux car c’est dans ce monde là que nous vivons actuellement et c’est bien dommage. (Et le pire c’est que je suis une accro aussi!!!) Je me demande bien comment ce sera dans 10 ans avec les smartphones! :-/

  21. 20 octobre 2014 / 16 h 21 min

    Je suis tout à fait d’accord avec toi! Je suis également addict à mon téléphone et à toutes les applications qui peuvent se trouver à l’intérieur. Je pense même être devenue narcissique à cause d’Instagram et de Snapchat, toujours à me prendre en photo pour un oui ou pour un non. Shame on me… J’espère pouvoir calmer ça.

  22. 20 octobre 2014 / 18 h 26 min

    bonjour !! je n’ai pas de portable et je n’en veux pas, c’est facile pour moi, je fais partie d’une génération qui s’en est passée pendant de nombreuses années . mais c’est vrai que je plains de tout mon coeur les gens que je croise et qui ont le nez dedans tout le temps .. à côté de combien de belles choses passent ils … les oiseaux dans les rues ou dans les parcs, le soleil et les arbres quand il fait beau , les gens qui passent et qu’on croise et bien d’autres choses , dans les villes , les vitrines que les vendeuses ont pris un soin particulier à créer, je pourrais en dire tant et tant . et puis , je considére le portable comme : ” un fil à la patte” , je n’aime pas que l’on sache où je suis tout le temps, on perd de son indépendance et de sa liberté , de façon insidieuse … et puis , si c’est vraiment urgent les gens m’appellent sur le fixe , voilà ,c’est tout !! quand à internet, on gére son temps

  23. 20 octobre 2014 / 20 h 02 min

    Très chouette article !
    Je suis moi aussi totalement addict ! Je m’en suis rendue compte quand une tendinite au poignet droit a pointé le bout de son nez. Alors je me suis dit que c’était peut-être grave, que j’étais sans doute beaucoup trop accrochée à mon téléphone. Maintenant je me distance un peu de lui mais il est toujours important puisque, comme toi, il me tient proche de mes lectrices <3
    En tout cas je ne peux me connecter que sur le wifi car je n'ai toujours pas activé un abonnement avec 3G. Ca me permet de trouver autre chose à faire lorsque je suis en déplacement : je lis un livre dans le train, j'observe les autres dans le métro, …

  24. Galith
    20 octobre 2014 / 20 h 20 min

    Joséphine , enfin une personne qui ose dire les choses, même si en passant je suis absolument fan de tout ce que tu fais , j’adore ton article , je pense que tu devrais essayé de faire une vidéos , sans pour autant faire un monologue barbant, de ce genre de thème . Par exam pile en y consacrant 3 min dans une vidéos pour soulever certains point sur ce genre de sujet , poser des questions et échanger !! Hâte de découvrir la suite , kiss ❤️!!!!

  25. Titemady
    20 octobre 2014 / 21 h 13 min

    Bonjour Josephine.
    Je te découvre à l’écrit. Je ne te connaissais que via YouTube et tes clichés Instagram.
    Jaime beaucoup. Je pense que beaucoup peuvent se reconnaître dans ton article. Tout le monde en fait. Ceux qui ne s’y identifient pas ont forcément dans leur entourage quelqu’un qui les exaspère à ne vivre que par procuration dans leur téléphone.
    Parce que c’est ce qu’on fait. Je pense que le rapport au smartphone a provoqué – ou est la conséquence selon les cas – quelquechose de plus profond. On ne sait plus vivre les choses pour soi, ou en les partageant avec les amis qui nous entourent. On a besoin de le partager (de l’afficher en fait) avec la terre entière. On photographie, on filme (les concerts !!!), on enregistre les choses sans meme en profiter

    Bref, de temps en temps c’est bon de s’arrêter et de prendre son temps c’est sur…

  26. 20 octobre 2014 / 23 h 21 min

    J’ai un téléphone intelligent depuis 1 an seulement et quand j’avais mon vieux cellulaire, je ne l’utilisais qu’en cas d’urgence. Je ne consulte jamais mon téléphone quand je suis avec des amis ou ma famille puisque souvent, je n’ai pas accès à internet où on se rencontre (j’ai désactivé le wifi “satellite” – parce que je paie à l’utilisation et que je garde cette fonction pour les cas d’urgence où je serais perdue, par exemple) et donc il n’y a que chez moi et mes parents que je peux naviguer sur mon téléphone! J’ai déjà fait les test plusieurs fois et j’arrive très bien à me passer des réseaux sociaux pendant quelques jours (même si je les consulte beaucoup plus à partir de mon ordinateur!). 🙂

  27. 20 octobre 2014 / 23 h 39 min

    Alors autant j’arrive à gérer mon abonnement même si mtn beaucoup de forfait sont illimités, autant je suis une vraie gekette : Facebook, instagram, hellocoton, tout y passe… Et faut dire que j’aime tellement regarder les photos (et en prendre aussi) les jolies choses etc que je ne peux m’empêcher de cheker les réseaux sociaux !

  28. 20 octobre 2014 / 23 h 40 min

    Bien d’accord avec toi! Ma technique pour décrocher: j’ai désactivé la 3G. Maintenant c’est qu’en Wifi que je fonctionne donc uniquement chez moi ou au bureau! Le reste du temps, il reste dans mon sac 🙂

  29. 21 octobre 2014 / 4 h 53 min

    Très intéressant ton article 🙂

  30. 21 octobre 2014 / 10 h 48 min

    Salut,

    J’avais lu dans un article qu’un utilisateur moyen vérifiait son smartphone 150 fois par jour. Je me suis dit que c’était un peu abusé, qui regarde son tel autant de fois, mais quand je lis ton article et certains commentaires, je me dis que c’était peut-être pas aussi loin de la réalité.
    Moi ça m’arrive que peu de fois de checker mon phone. C’est plus sympa d’être présent et d’être attentif à ce qui nous entoure.
    Perso j’ai en trois semaines failli écraser trois personnes qui étaient scotchés sur leur phone sans regarder en traversant. Nan mais sérieux !

  31. 21 octobre 2014 / 11 h 34 min

    Complètement addict aussi, cependant depuis quelques mois, je n’ai plus de raison d’avoir le portable juste près de moi. Je le gardais surtout en cas d’accident, d’urgence vis à vis de mes parents âgés, de mes enfants… Tout cela est terminé et je redécouvre le plaisir de me balader sans avoir le téléphone dans la poche ou dans le sac.
    Oui, j’ose partir plusieurs heures sans mon doudou !! C’est tout nouveau, j’espère progresser 🙂

  32. 24 octobre 2014 / 22 h 49 min

    Je te félicite, moi je suis pareil, très accro, le pire c’est quand je suis chez mes grand-parents, y’a pas Internet du coup le premier truc que je fais c’est d’aller sur Instagram en déjeunant, ils me disent “Déjà là dessus!” Je suis consciente il faut que je réduise, certains c’est la cigarette, moi c’est mon téléphone ^^

  33. Karine
    25 octobre 2014 / 6 h 47 min

    Je crois que tu en as touché plus d’un avec cette article, car c’est la pure vérité! Pour ma part, je m’en suis rendu compte lorsque je suis sortie danser avec une de mes ami(es). On est dans le club, sur le dancefloor, elle danse a peu près disons et envoie des sms! Sa a duré pendant au moins une demi heure, jusqu’à ce que je me tanne et lui dise: “Lâche ton téléphone!”. Non, mais, quoi de plus déplaisant… J’avais l’impression d’y être allé toute seule vu toute l’intérêt qu’elle portait à la soirée. De plus, je travaille dans un centre d’appel, je règle les problèmes technique et encore aujourd’hui, je suis étonnée de voir à qu’elle point les gens ce plaignent dès qu’une petite chose ne fonctionne pas, que ce soit le téléphone. la télévision. C’est devenu primordial pour les gens aujourd’hui, une nécessité. On aurait tendance a penser que ce sont surtout les plus jeunes qui s’en plaignent, mais pas du tout! Les personnes âgées sont rendu aussi addict aujourd’hui. C’est fou à qu’elle point je reçois des appels de personnes âgées qui ont des ipads, un compte facebook, etc. La société d’aujourd’hui à vraiment changer, les rapports humains sont rendu difficile, mais bon, y’a que nous qui faut blâmer.

  34. 29 octobre 2014 / 16 h 30 min

    Merci Joséphine pour ta réflexion.

    Un défi serait le bienvenue: peut-être celui de ne consulter son smartphone dix fois par jour maximum,… Ce qui serait déjà énorme!

  35. Noémie
    21 février 2015 / 9 h 48 min

    Tout le monde s’étonne que les gens soient scotchés à leur téléphone dans le métro, la salle d’attente du médecin etcmais franchement pourquoi est-ce que l’on lisait les magasines dans les salles d’attentes avant ? Parce qu’on se faisait grave chier. Et pourquoi arrêter d’utiliser son smartphone dans les transports en commun franchement ? Regarder le paysage ? Mais quel paysage ?
    Si on est aussi accro à notre smartphone c’est parce qu’il rend notre vie plus pratique, plus agréable, plus fun !
    Et perso à un moment j’ai voulu essayé de ne pas avoir de tel pendant un mois, c’était pas si affreux mais j’ai été bien heureuse d’en réavoir un !
    Le seul truc triste c’est d’utiliser trop son smartphone quand on est AVEC les autres et ainsi de passer à coté des bons moments. Sinon, désolée mais nan je vois pas l’utilité de se frustrer parce que “ah nan je suis trop accro.” Après tout est question d’utilisation je suis bien d’accord mais pas parce que plus personne ne lit des magasines dans les salles d’attentes mdr

    • Women Souls
      Women Souls
      Auteur
      25 février 2015 / 11 h 10 min

      Je trouve ton commentaire un peu triste 😉 Pour toi être sur son téléphone aide à passer le temps, parce qu’on se fait “grave chiez”. Que ce soit dans les salles d’attentes ou dans les transports ton smartphone t’aide à t’évader, à rendre ta vie plus fun. A cela j’ai envie de répondre : est-ce que tout le monde se faisait chiez avant l’apparition du smartphone ? Je crois que tu n’arrives pas à prendre du recul face au problème de notre société. Tu pourrais à la place d’être sur ton smartphone lire un bon livre non ? L’exemple de la salle d’attente était pour moi criant de vérité parce que tu as d’autres moyens de t’occuper mais les gens choisissent quand même de rester scotcher sur leur téléphone sans prendre conscience du monde qui les entoure. Enfin après c’est très bien que tu acceptes et assumes ton addiction mais moi je n’ai plus envie de ressembler à ces gens là parce que quand tu lèves la tête dans les transports ou même au resto et que tu les vois tous la tête baissé sur leur téléphone, moi ça me fait de la peine pour eux 😉

  36. Julia
    25 février 2015 / 21 h 47 min

    J’aime beaucoup prendre conscience qu’il faut que je lache mon téléphone, et une fois que j’en prends conscience je trouve que cela fait du bien. ça change pas mal de choses quand je me balade dans les rues, je prends le temps de voir les choses autour de moi, sentir les odeurs, observer les gens, découvrir de nouveaux endroits 🙂

  37. 11 octobre 2015 / 18 h 55 min

    Très bonne idée d’article ! Je suis un peu dans ton cas, je check mon téléphone même si je ne reçois pas de messages, quand j’étais en cours, dés que ça commençait à être “ennuyeux”, je me ruais sur les jeux… C’est vrai qu’on se rend compte que ce n’est pas vivable et j’avais même du mal à comprendre les gens qui n’étaient pas tout le temps sur leur téléphone…. Avant de voir que c’était moi qui avait un souci haha! Je te soutiens dans ta démarche en tout cas, moi aussi j’essaie de délaisser petit à petit les écrans pour plutôt sortir me balader (seule), me remettre à la lecture ou prendre le temps de cuisiner… Et finalement c’est plus sain 🙂 Bonne continuation à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.