Deux sur le maillot et des milliers dans les yeux ⭐️⭐️⚽️🇫🇷

Deux sur le maillot et des milliers dans les yeux ⭐️⭐️⚽️🇫🇷

Parce que c’est historique, parce que j’ai envie de m’en souvenir, parce que j’ai besoin d’écrire… Il fallait que je partage avec vous la folle journée qu’on a TOUS vécu hier. Ceci n’est que mon récit mais peut-être que vous vous y retrouverez un peu aussi. Racontez moi à votre tour dans les commentaires. Partageons notre bonheur comme dirait une célèbre marque de soda.  🙈

12h – En route pour la finale ! On arbore fièrement nos maillots et on commence à se faire klaxonner. A peine entrés dans le RER qu’on se fait déjà acclamer par les autres supporters et on a cette impression d’être au stade. Il y a comme une odeur de victoire dans l’air.

14h – On a trouvé un bar ! Plus important encore on a trouvé des chaises ! C’est un signe 😝 Petit à petit, notre groupe s’agrandit, les derniers amis arrivent et l’attente commence. Trois longues heures d’attente…

16h30 – Le bar est plein à craquer, il fait une chaleur étouffante. Le match va bientôt commencer et la tension est palpable. Les chants ne s’arrêtent plus. La Marseillaise, N’Golo Kante, Benjamin Pavard, Gérard Depardieu… Tout y passe. Allez dans 3 heures, on saura !

17h18 – Le but. Contre son camp mais le but quand même ! La joie explose. Le premier but, le premier d’une longue série. Dans nos têtes on est déjà champions du monde. On y croit, on est fiers. Et puis il y a le but croate. Celui qui met le doute dans l’esprit de certains jusqu’à la libération du penalty.

17h45 – La mi-temps. Je suis toujours sereine. J’ai confiance en eux. Depuis le temps la France devrait avoir confiance aussi non ? Le match reprend et malgré l’erreur d’Hugo, la seule dans son mondial, les buts continuent de défiler côté Bleus. Cette équipe elle a quelque chose. Quelque chose de grand !

19h – Coup de sifflet final, le bar se soulève, j’embrasse l’inconnu à ma gauche avec son maillot Zidane 98 et puis le flou. Le flou de tous ces visages qui se mélangent, de toutes ces couleurs bleu blanc rouge, de tous ces chants et de ces milliers de personnes qui sortent dans la rue. Paris nous appartient. La France nous appartient et petit à petit l’ensemble des habitants du pays en prennent conscience.

19h30 – L’avancée vers les Champs. Presque malgré nous. Parce qu’on avance tous vers une même direction. Madeleine Opéra, Place de la Concorde, la Tour Effeil au loin et enfin les Champs Elysées. Historique. 20 ans après. On y est. Et pendant qu’on marche on assiste à des effusions d’amour partout, entre des gens qui ne se connaissent pas mais qui partagent la même joie. C’est transgénérationnel ! C’est transculturel ! C’est beau !

20h15 – J’ai envie de faire pipi. Ce détail insignifiant dans mon récit mais qui prend tout son sens quand je rentre dans un bar et que je me rends compte que la France est différente. On ne me demande pas de consommer, pire on me fait passer devant tout le monde parce que je n’en peux vraiment plus. Comme si cette victoire constituait mon laissez passer. Ou plutôt, comme si cette victoire avait rendu les gens moins individualistes.

20h30 – Il faut rentrer. On ne sait même pas comment. La France s’est arrêtée à 19h. Il est difficile de trouver un train ou un métro qui serait un peu tranquille. Et puis les conducteurs de métro qui klaxonnent, les gens qui leur font une Ola quand ils arrivent à quai, les chants qui continuent jusqu’à dans notre petite banlieue…

22h00 – A la TV les chaines passent en boucle les buts et la liesse populaire. On vit l’histoire. On se regarde avec Adrien et on comprend qu’on a de nouveau huit ans (ou plutôt 6 pour lui). Il n’a pas les mêmes souvenirs que j’ai pu avoir. Ceux de courir dans la rue, de marcher sur les routes, de se sentir invincible.

00h00 – Le sommeil ne viendra pas. Au moindre calme dans l’appartement j’entends en boucle “Po po po po po po po” ou encore “Allez les Bleus”. Je passerais la nuit à rêver de la victoire et de l’après match… On est champions du monde bordel !

13h30 – Le livreur sonne à ma porte. La TV en fond repasse les images d’hier soir et nous partagerons un sourire qui en dit long. Hier nous avons tous vécus la même chose et partager encore un peu ce bonheur me rend heureuse. La France unie dans la joie, je crois que seul le football peut le faire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

10 Commentaires

  1. Marion
    16 juillet 2018 / 20 h 03 min

    J’ai vecu cette victoire de San Francisco, y habitant! Et je crois que ce souvenir restera a jamais avec moi.
    Loin de mon pays, et pourtant 600 francais rassembles dans un bar, a 6.45 du matin! OUI OUI OUI. On a chante, aimer notre France si loin. Au coup de sifflet final, nous etions sur les Champs avec vous, notre coeur etait a Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux! Notre coeur etait bleu blanc rouge!
    La rue de Powell de SF bloque par les quelques 600 Francais expatries, les cables cars bloques. Les chants, le bonheur, la joie. J’ai encore les papillons dans le ventre. Tout le monde ici me felicite, comme si j’avais joue cette coupe du monde avec cette equipe, notre equipe.
    Et pourtant j’aurais tout donne pour etre en France, avec mon pays!
    Mais allez, ce n’est que partie remise, et on se retrouve dans 4 ans!
    <3 <3 <3

    • Women Souls
      Women Souls
      Auteur
      1 août 2018 / 14 h 47 min

      Incroyable !!! Je crois que le vivre à l’étranger ça doit aussi être quelque chose de très très fort 🙂 Merci pour ton partage <3

  2. Margaux
    16 juillet 2018 / 20 h 52 min

    Tellement heureuse d’avoir vécu ça avec vous les chats d’amours, c’était fort, magique, intemporel et on se souviendra toute notre vie de ces moments de bonheur intense

  3. Dounia
    16 juillet 2018 / 23 h 40 min

    Tu as réussis à mettre des mots sur des émotions indestructibles. Je te rejoint surtout sur le fait qu’on a pu voir une France soudée, c’est beau de voir comme le foot peut rapprocher les gens.
    Merci pour cet article qui va nous permettre de garder une trace de ce qu’on a ressenti !

  4. 17 juillet 2018 / 11 h 12 min

    Superbe victoire 🙂 Très beau récit et de jolies photos ! L’anecdote du pipi m’a fait sourire, mais c’est vrai que ça montre à quel point on peut être unis grâce aux bleus ! J’aimerais que ça reste comme ça tout le temps 🙂

  5. 17 juillet 2018 / 23 h 04 min

    Merci infiniment Joséphine pour ce billet magnifique ! Les photos et les textes sont vraiment superbes et traduisent de l’émotion du moment.
    Je trouve ça tellement beau de voir un pays uni et des gens proches et autour d’un même objectif… Ces derniers jours m’ont donnés encore plus le sentiment de fierté d’être française… Je suis si fière de mon pays et des français et de tous les gens qui ont vécus ça aussi avec nous

  6. 18 juillet 2018 / 21 h 31 min

    Les photos sont sublimes . Elles montrent toute la joie et le bonheur de notre joli peuple français. Que de beaux souvenirs!

    • Women Souls
      Women Souls
      Auteur
      1 août 2018 / 14 h 46 min

      Merci ! Prises par @adrienmg 🙂

  7. 22 novembre 2018 / 16 h 13 min

    Je lis ton article 4 mois après et, rien que de me rappeler cette soirée, j’en ai des frissons ! 🙂

    • Women Souls
      Women Souls
      Auteur
      3 février 2019 / 13 h 39 min

      C’était tellement magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.